« You get energy from other people, so hang out with energetic people. »

– William Gurstelle

Esperance -2 jours d’arrêt. Il est temps pour moi de récupérer Marcel.

J’ai choisi de poser mes valises à Perth, ou plutôt à Fremantle, alors celui qui partage ma vie depuis si longtemps ne peut pas, ne pas être de cette nouvelle aventure. Ce projet, cette nouvelle aventure, ma vie ici à la City, je t’en parlerai certainement plus longuement à l’avenir… même si à te l’avouer je me demande si tout celà à quelconque intérêt pour toi. Bref, après avoir parcouru les 700 kms qui me séparent de ma ville de coeur, j’y suis enfin  !

Petit aparté – ou digression – car, il faut que tu comprennes l’attachement que j’ai pour Esperance. La ville, ses plages et toutes les fabuleuses personnes que j’ai eu le plaisir de rencontrer, toutes ces incroyables personnes qui, pour certaines, m’ont ouvert leurs coeurs et m’ont offert leurs amitiés ! Bref si Perth est mon Bordeaux, sache qu’Espérance est mon Biarritz ou plutôt mont Pyla sur Mer.

Je sais, tu vas me dire que je ne fais que de la redite, encore et encore, que je t’ai déjà parlé cent fois de Gill & Jim ou encore de Carmel. Et bien, détrompes-toi petit scarabée, si ceux-la je les porte dans mon coeur – comme des membres de ma famille australienne –  il y en a d’autres ! T’ai-je déjà parlé de Mitusko & Glen ? Hundred percent sure, NO !

A Espérance j’ai passé plus de 3 mois, dont 2 en situation de COVID, et comme tu t’en doutes, les petits commerces ont été durement touchés. A l’arrêt complet suite au lockdown complet de la ville. Ce choix était judicieux et a porté ses fruits. Audacieux, mais judicieux. Alors chaque jour, j’aimais à aller boire mon Flat white en ville – j’aurais pu m’en passer, c’est sûr – ma manière à moi d’aider les petits commerçants luttant pour leurs survies.

Depuis mon arrivée, j’avais repéré un petit café en ville, le Cloud Eleven Coffee & Tea. Pour tout te dire je n’y étais jamais allé, pas l’occasion, et mon café ou thé du matin sont bien plus précieux à bord de Marcel, contemplant l’océan.

Mais voilà, tout change, alors je pousse la porte de ce Coffee shop. Un couple, Mitsuko et Glen. Si tu es un peu érudit, tu comprendras aisément que Mitsuko ne sonne pas totalement Aussie ! Bref, le café est bon, excellent même , et l’accueil est d ‘une extrême délicatesse. COVID oblige, tu ne peux pas t’asseoir, c’est « take away », alors tu n’es que de passage quelques minutes, chaque jour !

Temps faisant, je prends plaisir à y revenir, à y acheter mes beans de café, à gouter différent thés, à être heureux de trouver enfin le Roiboos qui m’est si cher. Bref tu l’auras compris, j’ai trouvé le lieu qui me fait du bien dans cette période plus que troublée. C’est aussi un plaisir de chaque jour que de retrouver un peu d’humanité en échangeant quelques mots, voire quelques rires et sourires avec ces personnes si bienveillantes. Ils ont toujours un mot pour Marcel, ou pour mes récits de voyage qu’ils suivent sur les réseaux sociaux – Oui, Marcel ne passe jamais inaperçu ! On parle tu t’en doutes maintenant un peu du Japon avec Mitsuko, son pays. Un point qui nous relie !

Je parle café avec Glen, cet ancien électricien qui a fait le choix du changement de vie et  faire de sa passion un métier, son métier. Encore un point qui, signe de la vie ou pas, n’est pas un euphémisme !

barista portrait

Oser le changement, oser prendre le risque de tout quitter pour faire ce que l’on aime, essayant  de vibrer un peu plus chaque jour ! Çà te parle ? Moi, çà m’envahit, çà m’emporte ! Tu vois encore une fois sans se dire les choses, les énergies, les vibrations, ce que tu dégages, çà, çà ne ment pas. Et maintenant oui, maintenant pour la coup tu peux dire que je radote – mais j’aime çà ! – en te rappelant l’évidence et cette phrase « Like attracts like » dixit Jim.

Oui, Glen aime le café ! il aime le torréfier chez lui, dans son petit laboratoire. Cette expérience qu’il a mise à profit maintenant, dans son Coffee shop, où il vend le fruit de son travail !

Il est donc tout naturel qu’il en est fait, non pardon, qu’ils aient fait de ce lieu non pas un simple coffee-shop comme il y en a tant d’autres mais un véritable lieu de partage, dans lequel je peux te l’assurer, il fait bon passer du temps. Chose s’il en est, le café est juste incroyablement délicieux ! Je faisais ce parallèle entre Espérance et Biarritz, c’est un peu çà aussi à travers le café, cette odeur me rappelle tous les bons moments, tous ces matins à contempler Ilbarritz avec l’ami Flolanni, ou encore l’odeur du café fraichement torréfié de La Torref à Anglet. Parce que oui, c’est une évidence, lorsque tu mets du coeur à l’ouvrage, la saveur est encore meilleure ! Il faut tout de même aussi un peu de talent…

En Australie « So British » le café n’est pas spécialement bon, ou du moins pas à mon gout dans de nombreux lieux. Alors tu craques et pour te fondre encore plus dans le paysage, tu succombes à l’appel du sacro-sain Flat White ! Tu connais ? Easy, tu vois un latte ?  ben c’est pas pareil mais avec encore plus de lait ! Le Flat White c’est du café non pas avec un filet de lait, mais avec une quantité phénoménale de lait. Bien fait, c’est bon, très bon ! Et je peux te garantir que depuis que je suis en Australie, j’en sais testé des Almond Flat White… de la merde à 99%… mais pas chez Glen ! Tu le vois de suite, à la mousse du lait d’amande, à sa consistante  puis au détail du dessin… la perfection… non, je ne suis pas parti pris ! Quand j’aime, je le dis ! Rien n’arrive au hasard, de belles personnes, un bon café… What else ?

flat white

Pour être tout à fait honnête, je vais te révéler ce qui a été le déclencheur de nos discussions. Un matin, le tout premier, où je suis entré dans ce coffee-shop, j’ai de suite voulu prendre des photos du lieu, de la machine à café, du barista… ce lieu est tellement cosy, apaisé, apaisant, respirant les bonnes énergies – et encore un signe de la vie s’il en est,  des croissants « so frenchy » posés délicatement sous une cloche à même le comptoir ! Comme on dit ici « What the fuck is it ! ». Tu connais mon amour inconditionnel pour la pâtisserie, alors je demande de suite à Glen, « C’est vous qui les faites ?, Pourquoi des croissants français ?… » Bref tant de questions d’un coup, qu’il a été obligé de me répondre !

Je ne te raconterai pas l’histoire des croissants, ni nos discussions d’ailleurs, sache que tout çà ne fut qu’un prétexte à cette belle rencontre, cette synchronicité dont je te parle si souvent, cette petite chose qui si tu es un tant soit peu attentif t’apporte de belles tranches de vie ! Ces moments sonnent  toujours un peu comme le cadeau de la vie, oui, ce cadeau qui t’es offert, non pas en abondance, non, c’est plus subtil, il se présente fugacement, à toi de le saisir, ce présent si intense. Cet Or.

Pourquoi te raconte-je tout çà ? Rassemble tes neurones – humour  ! Je suis à Espérance, dans une course contre le temps – je dois rentrer rapidement à Perth, rendez-vous –  je dois ici rencontrer quelques amis, capturer quelques images qui me tiennent à coeur – j’espère là aussi t’en parler dans quelques temps – alors je ne puis être ici sans passer saluer mes amis Mitsuko & Glen, sans m’arrêter, voler du temps au temps !

2 jours, seulement 2 jours ! Et pourtant, contre toutes attentes,  je passerai ces 2 matinées à égrener mes heures si précieuses, assis, à contempler, à prendre des photos de cet endroit que j’aime, à échanger avec Mitsuko, sur le Japon ou sur le Mont Fuji, le lieu de son enfance, puis  avec Glen sur le café, la vie et ses projets d’avenir !

barista

Ces personnes sont d’une extreme douceur et d’une grande générosité, un des traits de caractère qui pour sûr est un signe des belles âmes. Lorsque j’ai quitté Esperance il y a quelques mois, je me revois, le jour du départ, à la même place, commandant mon Almond Flat White. Un de plus qui m’était offert malgré mes protestations ! Nous avions promis de nous donner des nouvelles, de nous revoir et partager une jolie tranche de vie à mon retour, promesse tenue !  La magie des réseaux sociaux, nous permet de garder un lien de proximité, de se suivre, de prolonger  ce bon temps, et parfois de rentrer dans des discussions aussi passionnantes que passionnées. Le Mont Fuji en est encore un signe… lorsque j’en partageais ma rencontre, Mitsuko me témoignait de sa gratitude à voir avec plaisir le lieu de son enfance !

Bref, tu l’auras compris, je les porte  dans mon coeur. C’est étrange, car nous sommes des adultes avec beaucoup de retenue et de bienséance, alors nous sommes fraternels, mais nous ne nous sautons pas dans les bras, non je crois, j’en suis sûr même les actes et ce fameux langage corporel sont bien plus forts de témoignages que toute autre forme d’exubérance.

Je m’éloigne encore une fois du sujet ! Je suis là, heureux de voir leur coffee-shop affairé, çà ne désemplit pas…oui heureux pour eux, heureux que leur projet de vie soit un succès. Heureux aussi de cet échange avec Glen, me racontant leur avenir, son désir d’ouvrir une « French Bakery » ici même, son sourire et son enthousiasme à cette idée !

Mon histoire se répète inlassablement je quitte Esperance le coeur serré, mais avec du bon café et du thé.

Là encore, cette générosité à mon égard me touche et m’émeut bien plus que tu ne peux l’imaginer. Alors que je m’apprête à payer et commander mon dernier café, Mitusko me lance « C’est un cadeau, nous sommes ravis que tu puisses gouter notre café et notre thé ! ». Ravi aussi, mais laisses-moi payer !  Impossible, Glen à son tour me lance « Tu as passé une matinée à faire de belles images, merci pour çà… » De l’or tu en cherches souvent , je te livre cette pépite ! Mon cadeau !

Alors mon ami, si tu passes non loin d’Esperance, tu dois t’arrêter au Cloud Eleven, tu dois aller saluer mes amis Glen & Mitsuko et enfin tu te dois de ne pas louper ce fameux Almond Flat White si cher à mon coeur et dont je te parle si souvent.

Mitsuko, Glen, prenez soin de vous, c’est avec grand plaisir que je reviendrai vous visiter à Esperance, et qui sait peut-être la vie nous offrira-t-elle plus de temps pour partager des moments de détente !

Glen, you know mate, I am all of yours if ya need hands running your  French bakery project ! All the best, good luck and stay safe !

Les + : Un accueil ultra chaleureux, tu ne peux pas passer ici sans saluer mes amis Mitsuko & Glen. Le café et le thé sont torréfiés et fabriqués sur place… fais tes provisions avant de quitter Esperance !

☞ Cloud Eleven Coffee & Tea
– 13/75-79 Dempster St – Esperance WA 6450
Website : https://www.spiralcoffee.com/cloud11
Instagram : @cloud11coffeeandtea
Google Maps : https://g.page/cloud11cofeeandtea