Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez vous.

– Paul Eluard

Été 2017 – A cette époque je ne suis pas au top de ma forme, voire tout en bas. A vrai dire, je ne suis pas en bas, je suis au fond. Ce fond j’espère que tu ne le connais pas et que tu n’auras jamais à le connaitre. Je ne souhaite même pas a mon pire ennemi de l’atteindre…

Tu es vide de toute lumière, petit a petit, toutes les étincelles qui t’habitent sont parties… lentement, sans que tu ne t’en aperçoives, pour en arriver là ! C’est la chute, le moment ou tu bascules. Tu croyais y être depuis si longtemps, mais non il y a encore bien pire… cet instant ou ton plus grand souhait est que tout s’arrête. Mais la machine de la vie, ce rouleau compresseur ne s’arrête jamais, alors, quelle est la solution ? J’en arrive donc à ce moment ou tu ne vois que comme seule issue la mort. Pas celle que tu souhaites sans vraiment la désirer, la maladie, l’ accident, non celle que tu veux provoquer, l’acte de te donner la mort, le suicide !

N’arrête pas de lire maintenant, ce texte te paraît noir, mais tu vas voir il ne l’est pas. C’est bien au contraire une ode à la vie !

Voyant mon état mental se dégrader mon ami Bernard, que dis-je, mon meilleur ami, me prend sous son aile et m’invite à passer les vacances d’été avec lui – comme au bon vieux temps de la jeunesse et de l’insouciance ! Destination le soleil, la fête, la vie, destination Saint-Tropez !

Saint-Tropez, le sentier du littoral

Je ne te cache pas que sur le coup je n’étais pas très enjoué à l’idée d’aller à Saint Tropez…. Beaucoup de préjugés bien que ne connaissant pas du tout ! Et puis ce sentiment de n’être pas à ma place, je ne suis plus rien, les gens ont tout, l’argent, le matériel, la bonne humeur… tout ce qui ne m’habite plus depuis de nombreux mois ! Mais la promesse d’être avec mon meilleur ami l’emporte et m’incite à reprendre un peu le dessus. Je suis et serai transparent…. Pas grave, je ne serai ni tout seul, ni dans l’insalubrité… et mangerai à ma faim. Tu sais ce que l’on dit, la misère est moins pénible au soleil !

Ne t’inquiète pas je ne vais te raconter mes vacances à Saint Tropez, ce n’est le ni le moment ni le but de mon propos !

Les rendez-vous disais-je ?

Bernard a commandé des fleurs pour remercier un de ses amis qui nous invite dans sa villa de luxe pour le déjeuner – dur dur la vie !  Il fait déjà très chaud, trop de monde, mais bon je l’accompagne dans le village pour récupérer le bouquet !

Crois le si tu veux, mais au milieu de tout ce brouhaha, j’arrive place de l’Ormeau dans un havre de paix, de bienveillance…. Bloomy de Saint Tropez ! La déco est soignée, des buddhas, des mantras, des colliers de prières tibétains… bref un lieu hors du temps.

Bloomy de Saint-Tropez, The fleuriste aux very good vibes

Un signe de la vie ? Peut-Être…. Ce qui est sur c’est que tous ces objets ainsi que l’atmosphère qui se dégage du lieu m’apaise, et me parle… ici c’est chargé d’ondes positives, de belles énergies.

Le fleuriste  arrive, un grand bonhomme, tatoué, cheveux longs à l’accent marqué. Kurt est belge. Ce type est lui aussi dans d’autres énergies, pas le bling bling tropézien, son aura est telle que tu ne peux que bien de sentir dans ce lieu, auprès de lui. Bienveillance, gentillesse, rien de surfait, il est avare de mots, mais son énergie parle pour lui.

Nous échangeons un peu, je suis moi aussi avare de mots, et pas dans une période faste… je suis en retrait… nous nous comprenons, enfin je crois, d’ailleurs Bernard qui me connait bien, embraye de suite. « Hé, Kurt, Sam est sensible à tout çà aussi, vous êtes sur la même planète ! »…

Ici tout est business, tu as la saison pour faire ton année, pas de philanthropie …. Et pourtant au moment de partit Kurt décroche une guirlande ou chaque fanion porte l’inscription d’un chakra. Il me la tend « Tiens c’est un cadeau… »

Comment te dire, je suis extrêmement touché par ce geste de bienveillance. Et l’histoire en reste là.

1 an plus tard, même combat ! Bernard m’invite à passer quelques semaines à Saint Tropez en sa compagnie… il est vrai que nous nous sommes tellement éclatés l’an dernier…. C’est tentant, je n’hésite absolument pas cette fois ci ! Et oui, je crois que j’ai remonté la pente… je me sens bien, j’ai trouvé ma place, beaucoup travaillé sur moi-même, je sais qui je suis et ce que je veux être !

C’est d’ailleurs l’été ou j’ai commencé la vanlife. Quelques semaines plus tôt, Marcel était ce qu’il est. Mon 1er road trip avec les enfants venait de se terminer. La révélation !

C’est donc en nomade et profondément heureux que j’aborde cette fois les vacances à Saint Tropez ! Incroyable me diras tu, tu passes d’une vie minimaliste, en van, en mode Robinson, au faste de la ville des milliardaires. Aussi étrange que cela puisse paraitre, je n’ai pas honte de me présenter ainsi, la lumière est revenue en moi, je me sens accompli, heureux, sur le chemin de mon bonheur personnel !

Scène 1 Acte 2 ! Même combat. Nous voila parti chercher un bouquet de remerciements. Pas n’importe ou tu l’auras compris, chez Kurt !

1 an plus tard, même accueil, mêmes énergies, même sympathie.

J’ai très peu voire pas d’argent… et pourtant un objet attire mon attention, un symbole « Peace & Love » recouvert de fleurs. Tu t’en souviens  maintenant ? Tu l’as probablement vu dans mon van !

Peace & Love version flower Power

Au delà de la symbolique, l’objet m’attire, il me parle, il dégage je ne sais quelle énergie … Bernard qui n’a pas sa langue dans poche lance à Kurt. « He Kurt, Sam en veux un pour mettre dans son van…. Tu sais, il a un van, il part en trip avec ses enfants ! » sans sous-entendu évidemment, Sam paiera l’objet.

Tu le sais je ne suis pas de ce genre de personne qui essaie de gratter constamment, juste pour prendre sans rien donner !

Kurt – se taiseux – s’ouvre d’un coup et me raconte son expérience, en van lui aussi, son tour du monde, sa vie de nomade pendant 2 ans… ainsi que les déclencheurs, ce qui va avec, le changement de vie, la découverte de soi même ….impensable ! Je partage avec ce type les mêmes souffrances, la même quête du bonheur, mais plus que tout ce même chemin vers l’éveil, la confiance en soi, devenir qui tu es tout simplement. Nous passons un long moment à échanger, comme si nous nous connaissions depuis toujours. Il me propose de créer mon « Peace & love » sur mesure, en fonction de mes choix, de mes couleurs, de mes aspirations. Il m’ouvre les portes de son atelier et prend le temps d’écouter ce que je souhaite. Je dois bien te l’avouer peu de commerçants sont capables de ça  en pleine saison, surtout à Saint Tropez !

Marcel est aussi au centre de nos discussions, Kurt souhaite acquérir un Citroen HY pour Bloomy pour d’une part livrer les fleurs avec style et d’autre part pouvoir partir en week-end avec sa jolie financée Melody… vanlife un jour, vanlife toujours !

Les mois filent, chacun étant à ses activités, mais le contact reste.

Juste avant Noël, alors que Melody et Kurt passent par Bordeaux, ils me proposent que l’on prenne un café… quelle gentille attention. Nous passons une matinée à échanger, discuter, s’enrichir les uns les autres de nous expériences parfois douloureuses pour arriver à qui nous sommes aujourd’hui. Je découvre Melody, charmante, apaisante… adepte du Yoga Kundalini… pas de hasard !

Rendez-vous est pris … je quitterai Marcel quelques jours en janvier pour profiter de Saint-Tropez et de mes nouveaux amis. Peut-être as tu pu suivre çà sur dans mes stories instagram ?

Une semaine de déconnexion totale à Saint-Tropez !

Si tu connais St-Tropez l’été, tu seras plus que surpris si tu y mets les pieds hors saison. Le village est désert, les ruelles vides et la quasi majorité des commerces sont fermés. Un havre de paix où il fait bon profiter du climat ensoleillé, encore à cette saison, et de la quiétude de la ville.

Une déconnexion te disais-je… oui ! Balade sur la plage ou sur le sentier du littoral, chasse aux sunsets avec l’ami Kurt – toujours accompagné de son petit compagnon à poils Natcho, un Staffy d’à peine 1an ! – visite du marché aux fleurs d’Hyéres, beaucoup de photos de fleurs… des déjeuners improvisés où chaque jour les « buddha bowls » rivalisent avec les meilleurs restaurants healthy !

Tu l’auras compris, un beau séjour, une belle complicité. Tu sais ce genre de complicité durant laquelle tu peux passer du temps avec quelqu’un sans parler et sans qu’une gêne ne s’installe… ici nous sommes sur les mêmes ondes ! Revoir de belles connaissances partageant ce cercle également, l’anniversaire d’Emilie pour lequel la nature nous a offert un de ses plus beaux spectacles…

Symphonie de nuages pour un anniversaire… particulier

Bref, je ne vais pas te faire le récit exact de mon séjour hivernal… ce que je veux te dire est simple…

Il m’a semblé pendant de longues années que la vie m’avait tout pris, jusqu’à mes connaissances, certains de mes amis… en me laminant jour après jour. Au départ je n’ai pas compris, mon ego était tellement surabondant « pourquoi moi ? », « qu’ai je fais pour mériter ça », tu le sais car tu as du le vivre aussi, ce moment ou tu te places en victime, position la plus simple, celle qui ne permet absolument pas de te remettre en question, de guérir, d’avancer.

Et puis, tu décides d’aller mieux, de commencer à entreprendre le chemin vers qui tu es, commencer à rapporter en toi tous ces morceaux de lumière qui sont partis… mais pas n’importe comment… enfin si tu as compris tes erreurs. Cette tranche de vie est formidable, elle n’est que joie, tu as su identifier tes écueils, tes erreurs, tu recommences à prendre pleinement conscience de ta vie, de ton corps, de ton esprit. Il faut que je te l’avoue, c’est une chance ! Oui c’est une chance non pas d’avoir souffert mais d’avoir pu trouver le chemin de l’éveil !

Jour après jour tu reconstruis, en prenant garde de ce que la vie t’a appris, tu fermes des portes, tu es toi ! Ose enfin faire ce que tu souhaites, sans peur, sans attendre la bénédiction ni de ton entourage, ni de la société !

La vie m’a appris, elle m’a pris aussi de nombreuses personnes que je croyais être des amis… et aujourd’hui elle m’a donné un des plus beaux cadeaux qui ne puisse être , 2 amis, Melody et Kurt… des amis qui te côtoient et aiment partager du temps avec toi pour qui tu es, pas pour ce que tu pourras leur apporter…

Le Bien ne peut pas être profitable, opportun ou rentable. Essaye d’être la personne la plus extraordinaire que tu puisses être… la vie te récompensera avec gratitude !

Rien n’arrive au hasard, ni les accidents de la vie, ni les rencontres, ni les situations du quotidien. Tu construis ton propre présent en fonction des décisions que tu prends, en pleine conscience… tu ne peux regretter ton passé, tu l’as construit ainsi… mais tu ne dois pas te résigner à une vie triste, revenir constamment sur tes erreurs ou tes échecs. Prends toi en main, toi seul à le pouvoir de changer les choses, de vivre en pleine conscience ce moment présent, celui qui te permettra d’aller vers un futur que tu auras choisis, construis, à ton image !