L’avenir dépend de ce que nous faisons dans le présent

– Mahatma Gandhi

La passion de l’automobile ancienne se transmet de père en fils dans notre famille ! Et depuis peu de père en fille également…

Marcel est l’aboutissement… où plutôt le commencement de ma seconde vie…
Une première vie bien remplie. Dirigeant d’entreprises pendant 15 très très longues années…dans le monde digital… et oui on ne se refait pas totalement !

Trop de collaborateurs, trop de matériel, trop de richesse, bref ce que l’on imagine être l’image du bonheur est devenu petit a petit pour moi l’image de la tristesse et de la torpeur !

3 ans en arrière, je choisis de tout balancer et changer de vie. Tel le Capitaine sur son navire, je le saborde… et observe sa chute vertigineuse, douloureuse… destructrice.

Moins, beaucoup moins de matériel… plus de faux semblant, plus de masque…. Juste vivre MA vie, MES passions pour ne plus regretter… jamais !

Marcel est arrivé dans ma 1ère vie, pour rejoindre ma collection d’automobiles anciennes.
Né en 1954, il a été acheté à Paris par son seul propriétaire avant moi – négociant en vins dans le Sud-Ouest. Le fils du propriétaire m’a d’ailleurs raconté que ce fut un véritable périple pour le ramener jusqu’a Bordeaux …. 2 jours de voyage ! Je connais çà 🙂

Marcel a donc fait toute sa carrière en transportant du vins. De châteaux en entrepôts…. jusqu’aux maisons des clients.

2000 sonne la retraite pour lui, il arrête son service quotidien au profit de véhicules plus modernes. Il reste 15 ans immobilisé, là dans son entrepôt sans bouger jusqu’à ce que je déniche cette pépite.

3 jours après notre rencontre, il regagne ma maison. La sortie de grange idéale,  démarrage au 1er tour de clé… ce qui est toujours le cas aujourd’hui !

Je revois encore mon père ouvrant les portes arrières, caressant de ces mains les passages de roues… nostalgique, à la recherche des odeurs et des souvenirs d’antan, quand il était apprenti peintre en bâtiment… ce camion il le connaît par coeur !

Le Type H double pare-brise ou « tôlé » est assez rare de nos jours. Pour le béotien il est confondu avec son prédécesseur le « Tube ». Pendant ces heures de gloire, le tôle a servi à tout : panier à salades, bétaillère, mini bus, camping car….

Le Type H a fêté ses 70 ans cette année, Marcel lui n’a « que » 64 ans ! 3 vitesses, moteur essence d’origine… un monstre de puissance !

Et puis…. Ce rêve d’enfant qui me tenait a coeur, voyager, découvrir de nouveaux espaces, avec des yeux nouveaux… Marcel est idéal pour çà !

Je prends le pari. Je vais le transformer en maison sur roues, confortable pour une vie en famille. Ce rêve de gamin c’est aussi le rêve de mes gamins maintenant ! Pendant toute la modification ils suivent cela de très près et imaginent déjà comment ils vont eux aussi appréhender un nouveau mode de vie.

Pourquoi ce mode de vie ?

Divorcé, mes enfants passent la majeure partie de leur temps avec leur maman – dans une vie ou rien n’a réellement changé – une vie de petits bourgeois ne manquant de rien, fort heureusement !

Mais je veux qu’il renoue avec mes convictions profondes, le respect de la nature, de l’environnement, des personnes, manger sainement pour préserver leur santé (et leur avenir)… se détacher peu a peu de la matérialité qui pourrit ce monde, qui nous rend malade ! Bref, ne plus avoir de problèmes de riches !

Pari réussi ! Les enfants adorent, d’une part LEUR camion et d’autre part cette vie nomade…. qui n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Mais cela nous permet d’avoir une réelle vision de ce qu’est la vie…. enfin ce que nous imaginons être la vraie vie !

Mon entourage m’a pris pour un fou, un original, un illuminé… (rien n’a donc changé en fait !) et maintenant voyant les regards illuminés de mes enfants… se dit whaooouuh… c’est donc possible ….
Certains me disent même que çà leur donne envie …. et me demandent de partir avec moi quelques jours !

Citroën HY aménagé

Pas de prosélytisme …. Jamais…
J’ai construit ma maison sur roues, j’ai réalisé un rêve de gamin… c’est tout !

Jamais pressé, les yeux grands ouverts, je profite de tous les instants… hors du brouhaha quotidien que beaucoup subissent et critiquent !